Histoire

“Un restaurant majestueux avec des prestations hôtelières, qui regorge de mythes et d’histoire.”

Pour faire bâtir son hôtel particulier à Sandefjord en 1933, Anders Jahre s’est adressé à l’un des plus importants architectes du pays. Arnstein Arneberg a conçu le bâtiment de 1200 pieds carrés, dans un style que l’on peut qualifier de fonctionnalisme discret et de classicisme impeccable.

La maison est située sur une colline, entourée d’un parc de 60 acres. L’une des caractéristiques les plus particulières de l’architecture de Midtåsen est que la maison est construite sur un axe vers le Sandefjordsfjord. Lorsque vous entrez par la porte d’entrée, que vous traversez la maison et sortez par la porte de la terrasse, vous surplombez un magnifique escalier avec des fontaines et des fleurs. Cet escalier est dans l’axe du fjord. Votre regard porte jusqu’au large. Des sculptures, de vieux chênes et de belles plantes ornent le jardin soigné, qui est un endroit idéal pour les événements estivaux.

La maison elle-même est rénovée et conservée exactement comme elle était lorsque Anders Jahre et sa femme, Bess, y vivaient. Seule la cuisine a été reconstruite selon des normes plus modernes. Les pièces elles-mêmes ne sont pas si grandes, Jahre voulait une maison accueillante. Mais toute la maison dégage une impression de qualité et de détail.

Les vitraux évoquent des histoires personnelles, les papiers peints sont spécialement conçus, les œuvres d’art aux murs proviennent de la collection privée de Jahre lui-même et la vieille et belle porcelaine de la salle à manger est encore utilisée aujourd’hui. Les suites de la maison sont décorées de couleurs différentes et de touches très personnelles. Ici, l’homme le plus riche du monde a eu sa propre suite Onassis, avec un décor qui aurait pu être tiré d’un magazine d’intérieur à la mode : des détails captivants, des solutions créatives et de riches combinaisons de couleurs. Arneberg a dû vraiment s’amuser ici, sur les hauteurs de Sandefjord.

Mais la pièce la plus impressionnante de Midtåsen est Arnebergstuen. C’est là que se tenaient les dîners de célébration à la lumière des chandeliers. De grandes et belles tapisseries du début du XVIIIe siècle ornent les murs – elles sont si anciennes qu’elles ne peuvent être démontées et nettoyées. Et les yeux d’Anders Jahre nous suivent à travers les pièces – il a bien sûr fait faire plusieurs peintures imposantes de lui-même.

L’une d’entre elles est accrochée dans le hall : “A Bess pour notre 10ème anniversaire de mariage”. Le bureau de Jahre est également conservé exactement comme il était à l’époque de sa prospérité. Et dans le sous-sol, il a construit une bodega colorée où on sent encore l’odeur de cigare et de vieux porto. En bas se trouve son grand coffre, vide.

Aristote Onassis, le Shah de Perse, Jussi Bjørling, les rois, reines, princes et princesses des maisons royales d’Europe… Ce ne sont pas vraiment des petites gens qui ont trinqué avec l’armateur Anders Jahre à Midtåsen. Pour lui, le Bordeaux était le seul vin, le seul qu’il connaissait un peu.

Dans les années d’après-guerre, Jahre était le premier armateur mondial de navires baleiniers et l’un des plus importants entrepreneurs du pays. Il jouissait d’un statut quasi royal bien au-delà des frontières du Sandefjord et de la Norvège, et il divertissait à la fois la noblesse, l’élite culturelle et les relations d’affaires sous les lustres de Midtåsen.

Il a construit le manoir au sommet de Sandefjord en 1933, et y a vécu jusqu’à sa mort en 1982. Sa deuxième femme, Bess Jahre, a vécu à Midtåsen jusqu’à sa mort en 2006. Pour les habitants de Sandefjord, il y a toujours eu un petit quelque chose de secret et de mystérieux à propos de l’endroit où le fils et bienfaiteur de la ville tenait ses réceptions à la mode et dirigeait son empire commercial.

Anders Jahre faisait profil bas et ne donnait jamais d’interviews à la presse. Il offrait de grands cadeaux à la ville, au district et au pays. Il a donné une partie de sa grande fortune, et a acquis une réputation de bienfaiteur grâce aux fondations et fonds Anders Jahre. Pendant ce temps, la recherche de sa richesse prétendument cachée se poursuit.

Les portes de Midtåsen sont maintenant ouvertes, après que la municipalité de Sandefjord, la municipalité du comté de Vestfold et la Fondation humanitaire Anders Jahre aient racheté la propriété.

La merveilleuse propriété, la maison et l’intérieur ont été rénovés et conservés intacts depuis l’apogée de Jahr. Vous avez l’impression d’être dans une maison, une maison où Histoire et anecdotes se dissimulent derrière chaque mur. C’est peut-être précisément cette atmosphère personnelle qui rend une visite à Midtåsen si particulière.

Bienvenue dans le meilleur restaurant de Sandefjord, Midtåsen !